Archives de
Auteur : Murielle

Madagascar, la beauté d’un pays qui envoûte par la magnificence de son écosystème

Madagascar, la beauté d’un pays qui envoûte par la magnificence de son écosystème

Classifiée comme étant la plus grande île du continent africain, Madagascar est un pays qui abrite un biotope incroyable. Selon les études, il a été constaté que 5 % des espèces animales de la planète se trouvent à l’intérieur de cette magnifique nation. Grâce aux nombreuses actions qui contribuent à la préservation de la faune et de la flore malgache, les amoureux de la nature plongeront dans le cœur des étendues sauvages de cette contrée. Ils seront au milieu d’une niche écologique époustouflante, peuplée par des milliers de spécimens incroyables, dont la plupart sont en voie de disparition. Ils dompteront les chemins ardents de la Grande Île, allant des forêts denses du parc national de la Montagne d’Ambre au nord, traversant les rives de l’ouest pour une halte dans le parc national Tsingy de Bemaraha, avant de continuer au sud, pour une rencontre inédite avec les occupants du parc national de l’Isalo. Tout un programme riche en connaissance et plein de détente attend les globe-trotters tout le long de ces trajets faramineux, pour un séjour inoubliable dans le territoire malgache.

Dans le cœur de la nature sauvage malgache à travers ses aires protégées

Situé à l’extrême nord de Madagascar, le parc national de la Montagne d’ambre est le premier itinéraire à choisir pour une exploration de la faune et de la flore malgache. Composée d’une jungle épaisse et humide depuis ses plaines et ses vallées, jusqu’aux altitudes. Cette localité est un havre de paradis pour plusieurs animaux qui font le renom du pays, comme le Microcèbe roux, le Lémur couronné et le Lémur de Sanfor. La réserve réfugie également quelques spécimens de reptiles, d’amphibiens et différents oiseaux. Ensuite, les randonneurs peuvent continuer leur expédition, en longeant les côtes ouest de Madagascar pour arriver vers le parc national Tsingy du Bemaraha. C’est un endroit constitué de blocs de calcaires pointus, renfermant un nombre incalculable de plantes qui suscitent la curiosité de plus d’un botaniste, de géologues et de biologistes. C’est le lieu idéal pour une aventure hors du commun dans les terres sauvages malgaches. Sur place, les visiteurs observeront les chauves-souris endémiques de Madagascar, à part les lémuriens, les volatiles et autres mammifères.

Une virée pleine de sensation dans le parc national de l’Isalo

En se déplaçant au sud, les férus du monde sauvage seront aux anges, une fois arrivés au parc national de l’Isalo. Cette immense aire protégée résume un voyage accompli lors d’un passage à Madagascar. Le panorama des profonds ravins contrasté avec les pics rocheux aux formes idylliques assure un dépaysement total aux vacanciers qui effectuent un détour au parc national de l’Isalo. Les inconditionnels de l’ornithologie seront ravis de distinguer une collection étonnante de volatile, dont le très célèbre Ibis huppé ou Ankoala, une espèce menacée de disparition. C’est dans cette zone que les touristes apercevront les fameux Makis ou Lémurs kata. Ils iront également jeter un coup d’œil sur les sites intéressants qui ornent le parc, ne citant que la fenêtre de l’Isalo, la piste jalonnée de Tanao, les nombreuses cascades qui se déversent dans des piscines naturelles, le canyon des singes et la grotte des Portugais. Les baladeurs feront la rencontre de beaucoup d’autres animaux fantastiques et intrigants, au fur et à mesure qu’ils franchiront chaque allée de ces itinéraires féériques.

Les activités à entreprendre en Guadeloupe

Les activités à entreprendre en Guadeloupe

Pour un voyage réussi qui rime avec détente, sport, aventures et loisirs, choisissez la Guadeloupe comme destination. Cet archipel réunit tous les éléments pour trouver du bonheur et pour créer des moments magiques et inoubliables.

Une randonnée en Guadeloupe

La Guadeloupe abrite d’innombrables richesses naturelles qui attirent toutes sortes de voyageurs. On y trouve des îles paradisiaques, des kilomètres de plages de sable blanc, des zones montagneuses, une faune marine exceptionnelle, des belles baies, des barrières de corail… Pour découvrir ces trésors, vous pouvez pratiquer une randonnée. D’ailleurs, cet archipel possède un bon nombre de traces à parcourir et d’itinéraires balisés. Vous pouvez, par exemple, parcourir le long de la rivière de la Petite Lézarde, à Basse-Terre, pour voir des forêts tropicales luxuriantes, de beaux paysages et de belles petites cascades.

La Grande Rivière Ferry est aussi très prisée par les amateurs de randonnée en raison de sa beauté. Elle possède plusieurs chutes d’eau, des bassins idéals pour une baignade et des toboggans naturels. Par ailleurs, si vous adorez faire une ascension des hautes montagnes, vous pouvez gravir la Soufrière, point culminant de la Guadeloupe et volcan actif au repos. Cette montagne des Petites Antilles s’élève 1 467 m d’altitude. En arrivant au pic, vous profiterez d’une vue magnifique.

Une plongée sous-marine en Guadeloupe

La plongée sous-marine est une des activités à ne pas rater lors d’une visite de Guadeloupe. Cet archipel est un site majeur de plongée et offre de très beaux paysages sous-marins ainsi que de belles sensations aux plongeurs de tous niveaux. Les sept îles, qui le constituent, forment un bassin exceptionnel pour la flore et la faune sous-marine. De plus, les eaux transparentes de Guadeloupe offrent une meilleure vue. Une plongée sous-marine en Guadeloupe vous permet d’admirer ses magnifiques paysages sous-marins composés de tunnels, de grottes, d’épaves…

Vous aurez l’occasion de découvrir les raies pastenagues du sud de Grade-Terre, les épaves de la côte sous le vent et les canyons sous-marins de la Désirade. En mars et avril, des baleines rendent parfois visite aux plongeurs et snorkelers, à condition de se trouver au bon endroit au bon moment. En outre, la Guadeloupe abrite plusieurs spots de plongée sous-marine pour ne citer que la Réserve du Commandant Cousteau, une réserve sous-marine située à Basse-Terre.

Petite aperçue sur la cuisine guadeloupéenne

Pour émerveiller vos papilles, ne ratez pas les plats culinaires métissés de Guadeloupe. La gastronomie guadeloupéenne associe les fruits, les légumes de la Caraïbe et de l’Afrique, les épices indiennes et le savoir-faire européen pour créer un goût délicieux. Pour commencer votre découverte culinaire, vous pouvez gouter des accras, des beignets de poisson agrémentés d’épices ou de piments. Ces délices se mangent généralement en apéro ou en entrée, accompagnée d’une sauce relevée. Vous trouverez ces beignets de poissons dans tous les restaurants et lolos de Guadeloupe.

Par ailleurs, le poulet boucané est immanquable. Il s’agit d’un poulet préalablement mariné et cuit avec un barbecue à couvercle. Celui-ci se mange avec du riz, des gratins ou des frites. Concernant les boissons, vous aurez la possibilité de déguster des rhums sous toutes formes. Si vous êtes un amateur d’alcool fort, le ti punch vous convient parfaitement. D’ailleurs, ce rhum blanc, servi avec un peu de sucre de canne et du citron vert, est incontournable.

Palma-Baléares : idéal pour les amateurs de voilier

Palma-Baléares : idéal pour les amateurs de voilier

Ce joyau de la Méditerranée sait comment attirer ses visiteurs. Les Baléares ont hérité d’un paysage époustouflant, d’un climat agréable et d’une culture hors du commentaire. Ce qui rend l’archipel unique au monde. Il est impossible de résister à son charme. En tout cas, Chopin et Errol Flynn sont tombés amoureux et vous êtes également dans le même cas qu’eux.

La monotonie n’existe pas dans cet endroit paradisiaque, chaque jour constitue une véritable découverte. Une excursion maritime est la meilleure occasion de contempler une beauté et l’endroit d’un voilierreprésente un excellent choix pour cette expédition.

Les Baléares: un endroit magique

Bénéficiant d’un emplacement privilégié dans la mer Méditerranée, l’archipel des Baléares constitue une des plus belles destinations touristiques au monde grâce à la cadre de vie agréable qu’elle propose. Les visiteurs profitent de différentes ressources pour profiter pleinement de la beauté des îles. Il est tout simplement parfait pour les amateurs de tourisme de mer. Il existe un grand nombre de criques et de mouillages à découvrir absolument.

Des paysages fascinants vous attendent lors de votre croisière et ils restent gravés dans votre mémoire. Louer un bateau aux Baléares vous permet de profiter d’une activité nautique ludique. Il est également possible de joindre toutes les îles qui constituent l’archipel. Vous serez surpris de découvertes que vous avez fait lors de votre expédition. Vous ne manquez pas d’inclure la ville de Palma où se trouve les meilleures offres d’emplacement de bateau et la Serra de Tramuntana qui vous promet un dépaysement absolu.

La location de bateau à Palma: la meilleure solution pour apprécier la beauté de l’archipel dans sa

Presque tous les visiteurs qui souhaitent explorer l’archipel procèdent à une localisation de voilier. Plusieurs sociétés maritimes offrent des offres adaptées à chaque type de voyageur. Avec cette solution, vous pourrez organiser votre excursion et rejoindre facilement les îles principales qui constituent l’archipel.

La location de voilier à Palma vous permet de profiter de la beauté de certaines criques difficiles d’accès et de profiter de vos activités nautiques favoris. Vous pouvez jeter l’ancre à l’endroit que vous souhaiterez et explorerez l’île qui vous fera tout le bénéfice des conseils d’un expert pour profiter de l’environnement.

Visiter les plus belles îles des Baléares en bateau

Une excursion à bateau aux Baléares vous permet de profiter des paysages idylliques de toutes ses îles. Vous vous trouvez facilement sous le charme des îles Gymnases qui se trouvent au sud de Majorque, ou encore sous celui de l’île Cabrera qui vous plonge dans un paysage splendide sous un environnement typiquement méditerranéen.

Minorque et Majorque sont parfaites pour ceux qui aiment faire la fête. Majorque dispose de quelques sites historiques que vous pouvez visiter pendant votre séjour. Les îles Pityusesvous plongent également dans un paysage paradisiaque aux amateurs de plages animées, de bars musicaux et de discothèque d’en profiter pour faire la fête jusqu’au petit matin.

4 pat balad

4 pat balad

A Saint-Philbert-Sur-Orne, venez découvrir des vaches jersiaises pas comme les autres. Dressées et élevées pour la balade, ces petites vaches de loisir promènent les enfants de 3 à 10 ans. Cela se passe sur les sentiers de la Roche d’Oëtre, site emblématique, au profil humain, en Suisse Normande.

Les propositions du printemps à l’automne

4 pat balad propose du printemps à l’automne ces balades en main à poneys et  à vaches. Cela dure 15 à 30 minutes pour les plus petits sur les entiers balisés de la Roche d’Oëtre. Et 1h15 (à partir de 8 ans)  vers les chemins environnants de Saint-Philbert. Les poneys peuvent partir seuls avec adultes et enfants. Les balades à vache sont encadrées et accompagnées par Annie, ATE et BEPJEPS en tourisme équestre.  Une occasion unique de découvrir les vaches autrement.

 

Une activité familiale

Au détour de cette activité familiale vous découvrirez la vallée de la Rouvre. C’est le trésor de nature cachée à quelques kilomètres des premières villes. 25 kms de Flers et 20 kms de Falaise, 20 kms de Briouze. A la frontière entre l’Orne et le Calvados, ce site naturel protégé offre un panorama incontournable ou randonneurs, promeneurs, voyageurs et population locale se croisent chaque saison pour profiter de ce site marqué par l’histoire géologique du Massif armoricain. C’est en moyenne 80 000 promeneurs par an qui viennent et reviennent découvrir ce site magnifique. C’est pour faire des activités en famille, des journées pique-nique, promenades ou randonnées.

Sur place vous attendant aussi un office de tourisme, un restaurant, une galerie d’art, une boutique, un parc accrobranche, des balades à cheval, des karts et des  draisiennes. Il y en a pour tous les âges et tous les goûts.

Pour les balades à vache et poneys 4 pat balad est ouvert week-end , jours fériés et vacances scolaires de 14 h à 18 h.

Tarifs et renseignements : www.4pat balad.fr

 

 

Les particularités de l’autorisation ESTA

Les particularités de l’autorisation ESTA

Afin de visiter les Etats Unis, les voyageurs internationaux doivent se munir de l’autorisation de voyage électronique ESTA. Devenue obligatoire depuis 2009, cette permission d’entrée se différencie du visa classique. Pour y voir plus clair, l’article met en lumière les différents points qui diffèrent ces deux formalités.

Qui doit solliciter l’ESTA ?

Pour se rendre à New York, à Los Angeles, à Chicago ou dans une autre ville des États-Unis, il est primordial d’obtenir l’ESTA. Cette autorisation de voyage électronique est destinée aux citoyens des pays éligibles par le programme d’exemption de visa. Trente-huit nations bénéficient de cet e-visa dont la France, la Suisse, l’Allemagne ainsi que d’autres États de l’Europe et de l’Asie. Les ressortissants de ces contrées doivent impérativement réaliser la demande d’autorisation d’accès avant de parcourir le territoire américain.

Tout voyageur adulte qui désire venir aux États-Unis est contraint d’effectuer une demande d’ESTA. Cette  personne doit  faire la requête en ligne pour obtenir cette permission d’entrée. Si les parents souhaitent partir en famille, ils doivent savoir que les mineurs de  moins de 18 ans sont également soumis à ce règlement. Bien entendu, les procédés à suivre sont les mêmes que chez les adultes. Toutefois, ces derniers sont tenus de faire la requête à la place de leur progéniture.

Par ailleurs, si un voyageur prévoit de faire une simple escale aux USA, il doit obtenir une autorisation ESTA.

Ses différences par rapport au visa classique

De nombreux points distinguent l’ESTA d’un visa classique. Cette autorisation de voyage s’adresse aux personnes qui veulent effectuer un séjour d’affaires ou touristique aux États-Unis. Il faut donc demander un visa traditionnel pour un autre déplacement.

Cette permission ne sera délivrée que pour les ressortissants des pays membres de l’exemption de visa. Pour les autres nations, ils devront recourir au visa classique. Les titulaires de l’ESTA bénéficieront d’une durée de séjour de 90 jours. Cette autorisation de voyage est valable pendant 2 ans. Cependant, l’ESTA ne sera plus valide si le passeport est expiré. Dans ce cas, le visiteur doit réaliser une nouvelle requête.

Outre ces détails, la demande d’ESTA officiel s’effectue en ligne. Pour ce faire, le touriste doit se rendre sur le site officiel pour remplir un formulaire. En ce qui concerne le prix à payer, le coût de l’ESTA se trouve inférieur à un visa classique soit de 14 $. L’instauration de l’ESTA a pour objectif de renforcer la sécurité aux USA. Dans cette circonstance, les autorités américaines procèdent à un contrôle douanier à chaque frontière pour vérifier l’ESTA.

Faire une belle échappée à Bichkek, la capitale du Kirghizistan

Faire une belle échappée à Bichkek, la capitale du Kirghizistan

Le Kirghizistan, un pays d’Asie centrale, se trouve le long de la route de la soie, qui n’est autre qu’une ancienne route commerciale reliant la Chine et la Méditerranée. Extrêmement montagneux, il possède 3 878 km de frontières, partagées avec d’autres pays voisins. D’une superficie de 198 500 km2, le Kirghizistan est totalement enclavé, et n’a donc pas accès à la mer, ce qui n’est pas une entrave à sa splendeur. Pour les vacanciers, Bichkek est une étape incontournable. Moderne, la capitale est appréciée pour ses monuments majestueux, ses nombreux jardins et ses allées bordées d’arbres qui lui donnent un air de fraîcheur. Pendant cette escale à Bichkek, un tour à Osh Bazaar s’impose.

C’est le plus grand marché du pays, et le plus animé de la cité. Les touristes déambuleront entre les stands de nourriture garnis de fruits secs, d’épices et de fromages séchés. Tout autour, ils distingueront des échoppes de chapeaux, de chaussures et de tapis. Une immersion dans l’attractif bazar est une manière de s’imprégner de la culture kirghize. Force est pour les visiteurs de constater que les Kirghizes sont accueillants, et d’une simplicité qui inspire l’humilité. Il suffit de lancer un tonitruant « jakshy suzbu ? » pour « est-ce que ça va bien ? » pour les faire rire.

La tour Burana, un coup de cœur pour les aventuriers

Il est impensable de visiter le Kirghizistan sans faire une excursion à la tour Burana. C’est un grand minaret qui se trouve dans la vallée de Tchouï au nord du pays, et à environ 80 km à l’est de Bichkek, près de la ville de Tokmok. Ce véritable chef-d’œuvre architectural a été construit avec des pierres tombales. Il est agrémenté par des escaliers qui permettent aux routards d’accéder au sommet. Les stèles funéraires, les 3 mausolées et les fondations du château sont tout ce qui reste de Balasagun, une ville disparue fondée par les Qarakhanides à la fin du IXe siècle. Ces vestiges font désormais partie du musée à ciel ouvert. Après avoir contemplé les ruines, les promeneurs franchiront les portes du petit bâtiment qui contient des informations historiques et des objets trouvés dans les environs et sur le site même.

Découvrir la montagne bigarrée du Kirghizistan : Ala-Too Mountain

Voici une destination qui ravira les amateurs de grands espaces ! Cette chaîne de montagnes a un sommet toujours couvert de neige. Vue de loin, elle semble bariolée de couleurs. Bien sûr, c’est Ala-Too Mountain, signifiant « montagnes multicolores ». Mais on l’appelle également Kirghiz Alatau, chaîne du Kirghizistan ou encore Alexander Range.

Il s’étire sur une longueur totale de 454 km depuis l’extrémité ouest du lac Issyk-Koul jusqu’à Taraz, une ville du Kazakhstan. Pour les estivants, c’est une opportunité d’explorer la célèbre étendue d’eau kirghize, coincée entre les deux parties d’Ala-Too Mountain. Issyk-Koul propose des stations balnéaires, où les globe-trotters feront de la baignade dans des eaux divines, légèrement salées. Ils pourront aussi randonner à pied ou à cheval sur la rive sud. Sous un ciel lumineux, ils parcourront des paysages sauvages d’une rare beauté et sentiront le parfum des fleurs odorantes qui jonchent le sol.

Où faire un week-end romantique près de la Suisse ? A Annecy !

Où faire un week-end romantique près de la Suisse ? A Annecy !

Envie d’une escapade en amoureux ? Visitez Annecy, la Venise des Alpes, un havre de paix entre lac et montagne. Eté comme hiver, laissez-vous séduire par ses paysages à couper le souffle et sa vieille ville aux façades colorées.

Un petit tour sur le pont des amours

Le pont des Arts de Paris n’accepte plus les cadenas des amoureux? Qu’à cela ne tienne! Empruntez le pont des Amours pour rejoindre les jardins de l’Europe. Face au lac d’Annecy, la passerelle emblématique de la ville surplombe le canal du Vassé et offre une vue imprenable sur les montagnes environnantes. Une légende anécienne raconte que les couples qui s’embrassent sur ce pont resteront unis pour la vie… Il n’y a qu’un seul moyen de vérifier si la rumeur dit vrai !

Admirez le lac d’Annecy depuis les jardins de l’Europe

Salvateurs en été, colorés en automne, les jardins de l’Europe vous permettent d’apprécier le lac et de profiter d’un moment de détente sous les séquoias. Idéal pour une pause photos, un pique-nique ou un détour champêtre avant de rejoindre la vieille ville! Pour les amoureux de la nature, les jardins réservent aussi une agréable surprise: depuis la berge, une petite île se dessine sur le lac. C’est l’île des cygnes! Un sanctuaire protégé pour les grands oiseaux blancs qui vont et viennent à leur gré.

La vieille ville, comme un air de Venise

Canaux, façades roses, jaunes, ou oranges, architecture médiévale… la vieille ville a tout pour séduire. Perdez-vous dans ses ruelles, admirez le reflet des maisons dans l’eau du Thiou et craquez pour des produits locaux. Le matin, profitez du marché pour faire le plein de bonnes odeurs et de souvenirs, l’après-midi, flannez dans les ruelles, arrêtez-vous pour un café presque les pieds dans l’eau et appréciez la vue digne d’une carte postale.

Une bouffée de nature ou une escapade reposante

Pour les amateurs de balades et randonnées en pleine nature, les options ne manquent pas. Visite des Gorges du Fier, ascension de la Tourette qui vous offrira un point de vue exceptionnel, et de nombreuses activités de haute montagne. Parapente, canyoning, descente en rappel… de l’aventure pour les couples sportifs! Et si vous êtes plutôt à la recherche d’une bulle hors du temps, pour vous détendre, vous ne serez pas déçus. La ville regorge de parcs et espaces verts, et d’endroits à visiter: le château de Montrottier, le château d’Annecy, la basilique de la Visitation… Autant de lieux emblématiques qui vous permettront de réaliser de magnifiques photos.

Zoom sur trois des plus belles réserves propices au safari en Afrique

Zoom sur trois des plus belles réserves propices au safari en Afrique

L’Afrique est un immense continent qui ne cesse d’émerveiller les amoureux de la nature par sa faune remarquable et ses panoramas à couper le souffle. Elle regorge de magnifiques zones protégées où les amateurs de safari en tout genre pourront se dépayser et passer des vacances inoubliables. L’un des havres de paix à ne pas rater dans ce vaste territoire est le parc national Queen Elizabeth. Cette réserve de biosphère s’étendant sur 1 978 km² se trouve au sud-ouest de l’Ouganda.

Elle possède un paysage fascinant constitué de lacs de cratère, de sources chaudes, de forêts et de savanes. Elle est une destination prisée des passionnés d’ornithologie pendant leurs circuits en Afrique. En effet, cet endroit compte plus de 600 espèces d’oiseaux, à l’exemple du gonolek des papyrus, du bec-en-ciseaux d’Afrique, du souimanga à ceinture rouge et de l’aigle martial. Dans ce lieu, les vacanciers pourront admirer 95 espèces de mammifères tels que le lion à crinière noir, la girafe, l’hippopotame et le chimpanzé.

Amboseli, un parc exceptionnel d’Afrique

Un circuit Afrique est une occasion pour les adeptes de safari-photo d’explorer le parc national d’Amboseli. Cette magnifique zone protégée couvrant une surface d’environ 392 km² est localisée au Kenya, dans le comté de Kajiado. Elle est considérée comme la carte postale la mieux connue du territoire kenyan pour sa vue imprenable sur la savane et le Kilimandjaro, le point culminant d’Afrique. Cet endroit a même inspiré le célèbre romancier Ernest Miller Hemingway pour sa nouvelle, « Les Neiges du Kilimandjaro ».

En s’aventurant dans ce havre de paix, les globe-trotters pourront admirer près de 400 espèces d’oiseaux. Tout cela à l’instar du pygargue vocifère, du vanneau couronné, du héron garde-bœuf et de la grue couronnée. Les voyageurs auront également l’occasion d’apercevoir plusieurs espèces de mammifères. Comme le guépard, la hyène tachetée, le gnou bleu, le cobe à croissant et la gazelle de Thomson. Par ailleurs, une escapade dans ce site est une chance de visiter un village Masaï. Cette activité permettra aux estivants de connaître un peu mieux ce peuple d’éleveurs semi-nomades d’Afrique de l’Est.

Le parc national Kruger, un sanctuaire animalier d’Afrique

Le parc national Kruger est une des adresses à ne surtout pas manquer pour les passionnées de safari lors de leur circuit en Afrique. Cette réserve de biosphère d’une superficie de 18 989 km² se situe en Afrique du Sud. C’est dans la province de Limpopo. Elle est le plus vaste sanctuaire animalier du territoire sud-africain. Dans ce havre de paix qui a inspiré le roman « Jock of the Bushved », les amateurs d’ornithologie pourront apercevoir près de 517 espèces d’oiseaux. A l’exemple de l’aigle fascié, du calao leucomèle, du vautour oricou et de l’outarde kori.

Les amoureux de la nature auront également l’opportunité de photographie les cinq mammifères regroupés sous le vocable de « Big Five ». A savoir le buffle d’Afrique, l’éléphant d’Afrique, le rhinocéros noir, le lion et le léopard. Par ailleurs, les vacanciers qui explorent cet endroit verront des troupeaux de grands herbivores. Ce sont les hippotragues noirs, les élands, les zèbres et des impalas.

Se loger lors de son séjour à Venise, comment s’y prendre ?

Se loger lors de son séjour à Venise, comment s’y prendre ?

Faisant partie des destinations les plus prisées dans le monde, Venise accueille des millions de visiteurs comprenant vacanciers, touristes et gens d’affaires tous les ans. Toutes les saisons sont bonnes pour y venir, grâce à son climat favorable toute l’année. A chacun sa façon d’organiser son voyage ! Pour un séjour réussi et pour éviter les mauvaises surprises, pensez à tout planifier quelques temps avant votre départ. A noter que Venise fait partie des villes où il faut réserver l’hôtel  le plus tôt possible. Les hôtels sont classés par quartier, ce qui peut rendre votre choix difficile. Le présent article vous aide ainsi à trouver l’hébergement qui vous convient le mieux.

Le quartier idéal où se loger à Venise

Venise est composée de 6 quartiers, qui sont très attirants les uns que les autres. Avant de choisir votre hôtel, vous devez en premier lieu choisir le quartier où vous souhaiterez vous loger. A noter que l’ambiance n’est pas la même dans chaque quartier. D’un côté, il y a les quartiers plus animés. D’un autre côté, il y a les quartiers plus calmes. Votre choix dépend ainsi de vos envies. Si vous souhaitez visiter les principaux sites touristiques de la ville, il est conseillé de réserver votre hôtel dans le quartier de Cannaregio. Se trouvant au nord-ouest de la ville, ce quartier, qui est l’ancien ghetto est devenu bohème. Ce quartier jouit d’une relative tranquillité.

Un quartier populaire de Venise, Castello est aussi une zone calme. L’atmosphère qui y règne en fait le quartier idéal pour séjourner. Le quartier de San Marco, quant à lui est au cœur de la ville. Bordé au nord par le Grand Canal, il abrite des hôtels à prix attractif. Si vous venez en été, choisissez l’île mythique du Lido. Pour ceux qui désirent séjourner à proximité du cœur historique, le quartier de Dorsoduro est fait pour vous. Malgré leur étroitesse, San Polo et Santa Croce sont les seuls quartiers de la ville où vous pouvez sillonner en voiture. Ils abritent le pont du Rialto et le marché.

Les meilleurs hôtels de Venise

Avant de réserver votre hôtel à Venise, définissez d’abord votre budget pour un séjour à Venise tout compris. Maintenant que vous savez un peu plus sur chaque quartier vénitien, vous pouvez ainsi avoir une idée de ce qui vous attendra sur place. Le choix du quartier se fait en fonction de l’ambiance que vous souhaitez vivre durant votre séjour. Plutôt calme ou plutôt animé ! Parmi les meilleurs hôtels pas chers de Venise figurent Corte Di Gabriela (4 étoiles), Domus Cavanis (3 étoiles), l’hôtel Alcyone (3 étoiles) et l’hôtel Villa Rosa (2 étoiles).

Pour ceux qui sont en quête du luxe, Venise regorge des hôtels 5 étoiles, pour ne citer que l’Hilton Molino Stucky, le Baglioni Hotel Luna, Ca’ del Duca, l’Hôtel Danieli et Bauer Palazzo. Considéré comme le meilleur palace de Venise, l’hôtel Palazzo Venart, surplombant le Grand Canal, vous propose des chambres et des suites élégantes équipées chacune d’un minibar, d’une connexion wifi, d’une salle de bain en marbre et d’une télévision avec chaînes Sky et Mediaset Premium. Ce complexe hôtelier abrite également un restaurant gastronomique. A votre choix !

Barcelone : découvrons Las Ramblas !

Barcelone : découvrons Las Ramblas !

Appelée aussi La Rambla, Las Ramblas est une rue emblématique et incontournable pour tout visiteur de Barcelone qui se respecte . Sa promenade centrale est bordée de kiosques et de kiosques fleuris. Les côtés abritent des édifices tels que le Grand Teatre del Liceu. Il y a aussi le Palais de la Virreina et le marché de La Boquería.

Une rue pleine de vie

C’est une rue pleine de vie et de couleurs. Une promenade piétonne centrale vous offre l’opportunité de flâner parmi les kiosques. Les kiosques à fleurs et un large éventail de commerces et boutiques diverses, de bars et restaurants…et même de petits animaux comme des oiseaux ou des écureuils !  L’avenue s’étend sur un peu plus d’un kilomètre; elle commence sur la place de Catalogne et rejoint la statue de Christophe Colomb. Elle est connue sous différents noms le long de sa longueur: la section la plus proche de la Plaça de Catalunya est La Rambla de Canaletes, suivie de La Rambla dels Estudis, et se terminant par La Rambla de las Flores ou Sant Josep.

La rue est très populaire auprès des touristes et des locaux, du fait de son atmosphère toujours très animée et dynamique. C’est un aimant pour de nombreux artistes de rue qui, avec les autres passants, font de Las Ramblas un microcosme de la vie barcelonaise qui mérite une visite spéciale. Ses origines remontent au XVIIIe siècle, lorsqu’elle fut aménagée le long des remparts médiévaux de Barcelone. Aujourd’hui, elle abrite d’importants édifices comme le Palau de la Virreina et le Grand Teatre del Liceu. Il a également accès à l’entrée principale du marché populaire connu sous le nom de La Boquería.

 

Un quartier géographiquement intéressant

Las Ramblas vous permet de traverser la vielle ville de Barcelone. Elle sépare en effet deux autres quartiers très animés de Barcelone que sont El Raval situé à l’ouest et le quartier gothique situé à l’est. Par ailleurs, Las Ramblas se prolonge jusqu’à la mer dans le vieux port par la Ramble de Mer. On comprend alors encore mieux pourquoi il s’agit d’un des quartiers les plus touristiques de la ville de Barcelone. Toutefois, certains s’accordent à dire que ce quartier a perdu son côté authentique à cause du tourisme de masse survenu à partir du milieu des années 90.

 

Petits rappels historiques

Construite sur le lit d’un ancien ruisseau (riera d’en Malla), las Ramblas fut entourée de murailles et couvents jusqu’en 1704 où les murailles furent remplacées par des habitations autour du marché de la Boqueria. Environ un siècle plus tard, le passage de Las Ramblas est mentionné dans un carnet de voyage d’Europe. En 1820, Las Ramblas séduit le peintre français Joseph-Bernard Flaugier qui en fait une œuvre picturale.

Les couvents qui entouraient le quartier furent quant à eux détruits au cours des incendies volontaires de 1835. Par ailleurs, la ville de Barcelone subit des bombardements en 1840/1842.

Le XIXè siècle marque l’arrivée de ventes de fleurs traditionnelles dans le quartier ainsi que l’écriture en 1837 par Stendhal dans « Mémoires d’un touriste » son attirance pour Las Ramblas.